Évolution des marchés financiers et des opérations d’open market

Les taux américains devraient augmenter lors de la réunion des 7-8 Décembre 2017. Pour l’instant ils sont maintenus à 1.25 %

//————————————————————————————————————

Les taux d’intérêt du marché monétaire laissaient entendre que les participants au marché ne prévoyaient pas de changement dans la fourchette cible du comité pour le taux des fonds fédéraux à cette réunion, mais qu’ils prévoyaient une forte augmentation de 25 points de base à la réunion de décembre.

Alors que les indicateurs d’inflation sous-jacente continuent de surprendre à la baisse, de nombreux participants ont observé qu’il était probable que l’inflation resterait inférieure à 2% plus longtemps que prévu, et ils ont discuté des raisons possibles du récent déficit. Plusieurs participants ont souligné que l’inflation était moins sensible à l’utilisation des ressources, que le resserrement du marché du travail était peut-être moins important que prévu ou que la réaction de l’inflation à une utilisation accrue des ressources expliquait inflation. Quelques-uns ont noté que les influences laïques, telles que l’effet de l’innovation technologique sur les modèles commerciaux existants, compensaient probablement la pression cyclique à la hausse sur l’inflation et contribuaient à une inflation inférieure à la cible.

Quelques participants ont mentionné la réaction limitée des marchés financiers à l’annonce et à la mise en œuvre initiale du plan du Comité visant à réduire progressivement les avoirs en titres de la Réserve fédérale.

De nombreux participants ont toutefois observé que les faibles taux d’inflation persistants, qui s’étaient manifestés même après le resserrement du marché du travail, pouvaient refléter non seulement des facteurs transitoires, mais aussi linfluence d’évolutions qui pourraient s’avérer plus persistantes. Un certain nombre de ces participants craignaient qu’une baisse des anticipations d’inflation à long terme rende plus difficile pour le Comité de promouvoir un retour de l’inflation à 2% à moyen terme.

En revanche, D’autres participants étaient préoccupés par les risques à la hausse pesant sur l’inflation dans un environnement dans lequel l’économie avait atteint le plein emploi et où le marché du travail devrait se resserrer davantage, ou encore sur des conditions financières encore très accommodantes. Ils ont mis en garde que si l’on attendait trop longtemps avant de quitter un logement ou de déménager trop lentement, le niveau maximum d’emploi durable risquait d’être largement dépassé, ce qui serait probablement coûteux à inverser ou risquerait de compromettre la stabilité financière.

Comme bon nombre d’entre eux pensaient qu’une suppression graduelle de l’accommodement de la politique monétaire serait appropriée, de nombreux participants pensaient qu’une autre augmentation de la fourchette cible du taux des fonds fédéraux serait justifiée à court terme

Compte tenu des conditions réelles et prévues du marché du travail et de l’inflation, le Comité a décidé de maintenir la fourchette cible du taux des fonds fédéraux de 1 à 1-1 / 4%. L’orientation de la politique monétaire reste accommodante, ce qui favorise un renforcement supplémentaire des conditions du marché du travail et un retour durable à une inflation de 2%.

Pour déterminer le moment et l’ampleur des ajustements futurs de la fourchette cible du taux des fonds fédéraux, le Comité évaluera les conditions économiques réalisées et prévues par rapport à ses objectifs d’emploi maximal et d’inflation de 2%. Cette évaluation tiendra compte d’un large éventail d’informations, notamment des mesures de la situation sur le marché du travail, des indicateurs des pressions inflationnistes et des anticipations d’inflation, ainsi que des lectures sur les évolutions financières et internationales. Le Comité surveillera attentivement les évolutions de l’inflation réelle et attendue par rapport à son objectif d’inflation symétrique. Le Comité s’attend à ce que la conjoncture économique évolue d’une manière qui justifie des hausses progressives du taux des fonds fédéraux; le taux des fonds fédéraux devrait rester, pendant un certain temps, inférieur aux niveaux qui devraient prévaloir à long terme.

Le programme de normalisation du bilan initié en octobre 2017 est en cours. « 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s